Intérimaires sans papiers

Publié le par ma-nouvelle-vie-

J'ai travaillé en tant que responsable d'agence de travail temporaire pendant plusieurs années et je tenais a donner mon point de vue sur cette facette du "marché du travail".

J'ai débuté dans le métier en 1992, et, à cette période, à ma grande surprise, les agences d'intérim étaient encore appelées les "marchands de viande". Ces propos, à cette époque, m'avaient un peu choqué, mais à cet âge, une seule chose m'intéressait; rentrer dans le monde du travail et essayer de me faire un bon salaire sans penser à l'éthique.

Je me suis donc lancer, à fond, dans cette carrière, qui demande beaucoup de sacrifices, aussi bien au niveau du temps passé au travail, car entre les clients qui vous téléphone toujours à 18h pour vous demandez 10 intérimaires pour le lendemain matin (comme si ils ne connaissaient pas leur besoin? soit ils ne le faisaient pas exprès et alors ils ont un gros problème d'organisation ou soit ils le faisaient exprès pour abuser de l'agence d'intérim, qui je dois l'admettre, ont très mauvaise réputation chez beaucoup d'entreprises utilisatrices) et les intérimaires qui vous appellent à la même heure pour vous dire qu'ils ne pourront pas être présent à leur poste, le lendemain matin, car leur belle mère vient de décéder (et pour beaucoup les belles mères avaient de la chance car elles pouvaient mourir plusieurs fois dans une année!!!), la prospection et le suivi commercial, la gestion d'une agence, en gros une totale polyvalence et une pression de tous les jours, faites par un petit chef totalement incompétent qui a le don de vous mettre les nerfs a vifs.

A coté de ça, le métier dans la forme, je l'aimais beaucoup. Cette polyvalence, cette diversité des relations et le plaisir d'aider, les intérimaires méritants, dans toutes leurs démarches me donnaient entière satisfaction.

Bien sur, au fil des années, comme je le souhaitais, mon salaire s'est amélioré confortablement, les avantages étaient là et je ne vivais pas trop mal ma situation.

Avec le temps, et mon âge avançant ce qui amène la raison, je commençais à me dire que les intérimaires n'étaient pas souvent traités à leur juste valeur. Nos chers employeurs nous recommandaient "d'oublier" des avantages sur les bulletins de salaire et bien d'autres choses afin d'augmenter les marges et bien sur, une partie de nos salaires (et surtout les salaires de nos patrons!!!)

Pour ceux qui connaissent un peu mon parcours, mon séjour à Djibouti m'a énormément fait changer mes façons de voir la vie. J'ai surtout eu l'occasion de travailler dans un tout autre domaine, plutôt basé sur l'aide au développement des populations en difficultés (et non les exploiter)

A mon retour en France, pour des raisons de facilité, j'ai tenté de reprendre un poste en tant que responsable d'agence d'intérim. Mais rien à faire, avec mon changement d'état d'esprit (oui un peu plus humain je l'admets) et les méthodes de plus en plus "esclavagistes", à mon goût, des agences, je me suis résignée, ce métier n'est plus fait pour moi et j'en suis très contente. Je suis amère en même temps, parce qu'en France quand vous avez un CV spécialisé dans un domaine, il est presque impossible de changer de voix, donc la galère du chômage, je l'a connais malheureusement bien maintenant et ce n'est pas une joie!!!! Mais apparemment, je ne suis pas la seule à vivre cette situation!!!!

Je pense avoir pris la bonne décision quand je vois actuellement, à travers les médias, le problème des intérimaires sans papiers. Ce qui me parait  de la folie quand on sait que les entreprises utilisatrices sont en règle générale, des entrprises du BTP, ce qui veux dire beaucoup de risques au niveau des accidents du travail.

Sachant que lorsque l'on signe un contrat de travail (pour les responsables d'agence, mais aussi dans certaines enseignes, les commerciaux et même les assistantes d'agence, la c'est du n'importe quoi) il y a toujours une délégation de pouvoir, ce qui implique que s'il y a un manquement à la législation du travail temporaire, l'employé de l'agence en prend l'entière responsabilité!!!!!

Alors oui, j'estime avoir pris la bonne décision, en décidant de quitter ce milieu, car, oui je ne veux pas exploiter les gens qui sont déjà dans des situations plus que précaires et non je ne tiens pas a aller en prison et gâcher ma vie pour que mon employeur lui, puisse encore continuer à se remplir les poches.

Pour finir, bon courage à tous les intérimaires, les salariés des agences d'intérim et toutes les personnes a la recherche d'un emploi.



Publié dans emploi - travail

Commenter cet article